Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Vigile matinale 24 novembre

24 novembre 2019

Délivré des Mauvais Esprits, Partie I

« je suis le Seigneur, tel est mon nom. Je ne laisse pas à d’autres la gloire qui me revient, ni aux idoles l’honneur qui m’est dû » Ésaïe 42:8

Ça se passa le 22 novembre 2012, un sabbat soir, par grand froid. Nous décidâmes de prendre une tasse de thé juste avant d’aller nous coucher. Ce dont je me souviens ensuite fut de sentir que j’avais le souffle court, des vertiges, une grande faiblesse générale et l’impression que j’allais mourir. Puis je perdis connaissance. On m’emmena à l’hôpital. Je suppose qu’à mon arrivée à l’hôpital on me mit sous oxygène, car, lorsque je me réveillai, je me retrouvai avec une canule dans le nez et une intraveineuse dans le bras.

La doctoresse vint me demander ce qui m’était arrivé et me faire passer un examen complet; mais elle ne réussit pas à découvrir ce qui n’allait pas chez moi et diagnostique seulement une « réaction supposée aux médicaments ».

Je rentrai chez moi sans avoir reçu de traitement. Cependant, je n’étais pas entièrement guérie. À l’époque, j’étais étudiante en obstétrique. Ma maladie eut une influence négative sur mes études, aussi bien théoriquement que pratiquement, car je tombais souvent malade pendant plus d’une semaine à la fois. Ces rechutes m’accablèrent psychologiquement. À ce moment, je priais Dieu non de me garder en vie, mais de me permettre de me reposer. J’avais perdu beaucoup de poids et dépensé de grosses sommes sur des tests qui coûtaient très cher et qui donnèrent tous des résultats négatifs, y compris le test sur le SIDA je souhaitais ardemment qu’au moins un de ces tests donne un résultat positif, pour que je puisse obtenir le traitement dont j’avais besoin.

Alors que j’avais perdu tout espoir de guérison, arriva le moment de la première campagne ‘Mission pour les grandes villes’. C’est le Pasteur Mulupa qui prêchait dans notre ville. Ma mère alla le trouver et lui dit que sa fille souffrait d’une maladie que personne ne comprenait je m’écroulais et perdais connaissance. Je souffrais d’une telle insomnie que les médecins m’avaient mise sous sédatifs pour me faire dormir. Le pasteur accepta de venir chez nous pour prier pour moi.

Pendant la prière, je ressentis comme un feu qui brûlait en moi. La nuit suivante, j’eus d’étranges expériences. J’entendais des pas tout autour de ma chambre. l’atmosphère était tendue. La campagne d’évangélisation se poursuivit pendant deux autres semaines. Le dernier sabbat après le culte, je m’approchai des pasteurs et leur demandai de prier pour moi en demandant à Dieu de me délivrer des mauvais esprits qui me hantaient. Je leur racontai mon histoire.

(Suite à la page suivante)

Pépite de santé :
« L’intégrité, c’est l’honnêteté avec ceux qui s’occupent de vous. »

Commentaires

2 Commentaire(s)

RSS
  • Jean W Germil says on: 25 novembre 2019 at 9 h 02 min

     

    Très bon travail.

    • Modérateur says on: 25 novembre 2019 at 19 h 57 min

       

      Merci, mais grâce soit rendu à notre Dieu de me donner l’opportunité de le service

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*