Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Jour 8 – L’assurance du salut

11 novembre 2017

Laissez la grâce transformer votre volonté et vos actes

Disons-le clairement et distinctement : il est impossible de réaliser quoi que ce soit, par des mérites humains, en faveur de notre condition devant Dieu ou du don divin accordé aux hommes. Si la foi et les œuvres pouvaient nous assurer le don du salut, alors le Créateur aurait une obligation envers la créature.

Jour 7 – Un été sans fin

10 novembre 2017

Attendre le retour de Jésus

La Réforme du 16e siècle est l’un des grands événements de l’histoire humaine. Il s’agit, pour les historiens, d’un clivage marquant entre les temps médiévaux et les temps  modernes. Mais pour les croyants protestants (y compris les adventistes), elle constitue une intervention divine.

Jour 6 – La justification par le foi- aujourd’hui

9 novembre 2017

La où la théologie confronte le quotidien

Chaque fois que les  chrétiens se souviennent de la doctrine biblique de la justification par la foi seule, on assiste à un réveil, à un renouveau, et à une réforme.
Ce fut le cas lorsque Martin Luther remonta jusqu’à l’apôtre Paul (« Paul, mon Paul ») à travers une tradition ecclésiastique de plus de mille ans, et qu’avec cette « thèse suprême »(1), il mit en branle la Réforme du 16e siècle.

Jour 5 – Les commandements de Dieu : un reflet du caractère de Dieu

8 novembre 2017

Les bonne œuvres sont la conséquence du salut

A la veille de la Réforme, une religiosité intense et vigoureuse caractérisait le monde chrétien.
À cette époque, la plupart des gens étaient pieux et fidèles à l’Église. Cependant, leur piété était largement induite en erreur – un fait reconnu même par l’historiographie catholique :
« La prière, la vie, et les enseignements étaient fort éloignés des Écritures et de l’idéal apostolique. »(1)

Jour 4 – La justice : Une affaire pratique

7 novembre 2017

La justice : une affaire pratique
La justification…et après?

La foi seule justifie, mais elle n’en reste pas là.
Suite au témoignage courageux de Martin Luther à l’empereur, aux princes, et aux théologiens le 18 avril 1521, témoignage au cours duquel il refusa de se rétracter d’aucune de ses positions, l’entourage espagnol de l’empereur cria : « Le bûcher pour lui ! »
Luther leva les bras et s’écria :
« J’ai déjà passé par le feu, j’ai déjà passé par le feu. »

Jour 3 – Le fondement de notre salut

6 novembre 2017

La doctrine de la justification par la foi seule est le « sanctuaire de la Réforme »(1). Lorsque Martin Luther comprit la merveilleuse promesse de la justification du pécheur par la foi en le Crucifié, ce fut comme si le réformateur était déjà entré dans le paradis.

Jour 2- Découvrir l’Évangile

5 novembre 2017

Un jour, des amis de Philippe Mélanchthon –   amoureux de la paix et du consensus, et compagnon réformateur de  Martin Luther – lui  demandèrent  pourquoi  il se montrait aussi dévoué envers Luther. Après tout, n’arrivait-il pas au grand homme de se montrer parfois plutôt obstiné, autoritaire, et désagréable ?
Mélanchthon,  étant  lui-même  l’un des grands érudits de la période de la Réforme, leur répondit simplement et de façon concise : « Parce qu’il m’a fait découvrir l’Évangile. »

L’Amour retrouvé (2)

24 octobre 2017

L’amour sans la communication est mort

 » Comme le corps sans l’âme est mort, de même la foi sans les œuvres est mort  » Jacques 2:26

De même manière que la foi sans les œuvres est morte, ainsi l’amour sans communication est mort. Parler de communication est tout aussi important que parler d’amour. Amour et communication sont inséparable. Ils se soutiennent et se nourrissent mutuellement. L’amour a besoin de la communication et la communication ne peut s’affirmer sans l’amour. L’amour ne demande qu’a être communiqué.

L’Amour retrouvé (1)

16 septembre 2017

L’amour : la base de la relation familiale

« Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour » 1 Jean 4:8

Dieu a prévu que les relations entre les humains soient basées sue l’amour. Le créateur de l’homme et de la femme est un Dieu d’amour, mieux encore, il est Amour.