Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

L’Amour retrouvé (2)

24 Oct 2017

L’amour sans la communication est mort

 » Comme le corps sans l’âme est mort, de même la foi sans les œuvres est mort  » Jacques 2:26

De même manière que la foi sans les œuvres est morte, ainsi l’amour sans communication est mort. Parler de communication est tout aussi important que parler d’amour. Amour et communication sont inséparable. Ils se soutiennent et se nourrissent mutuellement. L’amour a besoin de la communication et la communication ne peut s’affirmer sans l’amour. L’amour ne demande qu’a être communiqué.

L’Amour retrouvé (1)

16 Sep 2017

L’amour : la base de la relation familiale

« Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour » 1 Jean 4:8

Dieu a prévu que les relations entre les humains soient basées sue l’amour. Le créateur de l’homme et de la femme est un Dieu d’amour, mieux encore, il est Amour.

Explication en profondeur sur le Mariage et la famille

02 Juin 2016

«Dieu veut délivrer la famille des influences diaboliques et lui redonner l’idéal qu’il avait pour elle à l’origine.»

La famille a été créée par Dieu. Cette magnifique invention est née de beaucoup d’amour, de sagesse et de soins, et Dieu désire ce qu’il y a de mieux pour elle. Mais Satan, lui, a résolu de la détruire.

La Bible nous révèle le plan maléfique qu’il a élaboré pour cela, dès le commencement du monde. Un éminent auteur chrétien dénonce ses ruses : «Satan est à l’œuvre dans la famille. Sa bannière flotte jusque sur les foyers soi-disant chrétiens.»(La Tragédie des siècles, p.635) et il ajoute : «constamment sur les traces de ceux qui ignorent ses desseins, ce vigilant ennemi s’introduit partout […] il trouble, trompe et séduit hommes, femmes et enfants […] il divise les familles.» (La Tragédie des siècles, p.552)

En effet, quand Satan veut détourner de Dieu une société ou une nation, ses premières attaques se font toujours contre la famille, nous en avons de nombreux exemples dans le tout premier Livre de la Bible, la Genèse.

Dès le troisième chapitre, on voit Adam et Ève désobéir et introduire ainsi le péché dans le monde ; dans le quatrième chapitre, la rivalité entre Caïn et Abel aboutit au meurtre d’Abel par son frère. Dans Genèse 6, on assiste à la domination totale des antédiluviens par Satan. Même lorsque Dieu recommence tout avec Noé et sa famille, il ne faut pas attendre très longtemps avant qu’un fils de Noé, Cham, donne la preuve que Satan est encore à l’œuvre dans la famille (Genèse 9.20-25).

Dans le but de créer une nouvelle lignée sainte, Dieu fait appel à Abraham, mais celui-ci non plus ne réussit pas à échapper à l’intrusion de Satan à la famille. Son manque de foi en Dieu  le conduit à mentir pour protéger sa vie (Genèse 16). Son neveu Lot, fait le mauvais choix en décidant de vivre dans la ville corrompue de Sodome, où il perd sa famille, séduite par cet environnement corrompu. Les deux filles qui échappent avec lui aux flammes du jugement de Dieu sur Sodome ont une relation incestueuse avec leur père, donnant ainsi naissance aux deux nations les plus cruelles de l’antiquité, les Amonites et les Moabites.

Abraham avait reçu de Dieu la promesse d’un héritier ; mais dans son zèle impatient, il a devancé Dieu dans son exaucement et, avec la complicité de sa femme, il a cohabité avec sa servante Agar, qui lui a donné un fils (Genèse 21). Ce manque de foi en Dieu a été source de problèmes, non seulement pour Abraham, mais aussi pour toute sa descendance, et même jusqu’à aujourd’hui. Dans Genèse 27, nous pouvons constater, du reste, que les soucis de famille ont continué avec Isaac. Les préférences que lui et sa femme ont montrés, l’un pour Ésaü, et l’autre pour Jacob, ont créé des tensions entre leurs deux fils. À tel point que Jacob a dû fuir pour aller se réfugier chez son oncle Laban. Là, il a récolté les fruits de ses propres tromperies en étant trompé à son tour par Laban le soir de son mariage: croyant épouser Rachel, sa bien-aimée, «le matin venu, Jacob vit que c’était Léa» (Genèse 29.25).

Les problèmes de famille de Jacob s’étendent sur une grande partie du livre de la Genèse (chapitre 29 à 33). On y découvre les rivalités entre ses femmes ; la trahison de ses enfants – qui ont vendu son fils favori, Joseph, comme esclave aux Ismaélites, puis ont menti en prétendant qu’une bête sauvage l’avait tué- ; le viol de sa fille Dina et la vengeance de ses fils contre l’agresseur. Jacob a été littéralement submergé par les ennuis familiaux. Cette famille, conçue par Dieu pour être une source de bénédictions, a subi constamment les attaques de Satan.

Toutefois, le livre de la Genèse se termine sur une note d’espoir, alors que la famille de Jacob est à nouveau réunie et que Joseph offre à ses frères un pardon remarquable.

Ce Joseph qui avait été humilié, déshonoré, séparé de son père et exilé à cause de ses frères, jeté en prison pour avoir refusé de commettre l’adultère avec la femme de son maître, Dieu lui a rendu justice à cause de sa fidélité, en le sortant de sa prison et en le plaçant à la droite de Pharaon pour être en charge de toutes les affaires d’Égypte.

Dieu veut délivrer la famille des influences diaboliques et lui redonner l’idéal qu’il avait pour elle à l’origine.

Dans le livre de l’Exode, l’histoire des enfants d’Israël réduits en esclavage en Égypte montre de quelle manière Satan cherche à éloigner les familles de Dieu, mais aussi comment Dieu, de son côté, fait tout pour défendre ces dernières. Il a suscité Moïse, le libérateur- un type du Christ afin qu’il demande à Pharaon de relâcher les israélites: « Laisse partir mon peuple» (Exode 5.1 ; 9.1).

Malgré les compromis que Pharaon chercha à obtenir (faites vos sacrifices dans tout le pays ; que les hommes seuls partent sacrifier ; que les troupeaux en arrière), Moïse ne s’est pas laissé fléchir et il a déclaré catégoriquement : «Nous irons avec nos jeunes gens et nos vieillards, nous irons avec nos fils et nos filles, avec notre petit et notre gros bétail.»(Exode 10.9) Ce que Dieu veut, en effet, c’est un rétablissement total et complet !

Pas de compromis!

«À bras fort et à main étendue», Dieu a humilié Pharaon et a fait sortir les familles d’Israël hors d’Égypte pour les conduire en Terre promise.

Le peuple d’Israël avait une importante leçon à apprendre : la véritable sauvegarde d’une famille se fait par le sang de Jésus. La nuit où Israël allait être délivrée de l’esclavage, chaque famille devait tuer un agneau et mettre son sang sur les poteaux et le linteau de la porte de sa maison. Car Dieu avait promis : «Je verrai le sang, je passerai au-dessus de vous» (Exode 12.2-13). De même, sa volonté est que toutes les familles de la terre soient délivrées de la servitude Satan pour être conduites dans leur demeure céleste quand Jésus reviendra.

Mais cela n’est possible que grâce au sang de Jésus-Christ versé sur la croix du calvaire.

Pour que nos familles soient délivrées et guéries, nous avons notre part à faire : accepter tout simplement cette offre magnifique. Comme le démoniaque du pays des Gérasésiens dont parle Luc 8.38-40, nous sommes incapables de nous aider nous-mêmes.

Mais le plus faible d’entre nous qui criera : «Seigneur, sauve-moi» verra que Jésus veut et peut le délivrer, et sans tarder.

«Comme pour tous les dons que Dieu a confiés à l’homme, le péché a posé sa sombre empreinte sur le mariage ; aussi le but de l’évangile est-il de lui rendre sa beauté et sa pureté… Seule la grâce du Christ peut faire de cette institution ce que Dieu désirait qu’elle fût : une source de bénédictions et d’édification pour l’humanité. Et c’est ainsi que, par leur union, leur paix et leur amour, les membres d’une famille peuvent dès ici-bas représenter la famille céleste… Sous l’influence de la grâce divine, des cœurs indifférents ou même hostiles pourront se rapprocher et s’unir par les liens solides et éternels d’un amour idéal qui triomphera de toutes les épreuves.» (Heureux ceux qui, p.56, 57)

C’est là le message que Dieu veut faire connaître à toutes les familles de la terre. Il croit dans la famille et il désire des foyers qui soient heureux. Dans ce qu’on appelle «Le message d’Élie », dans Malachie3.22, 23, il nous apporte une bonne nouvelle, il nous dit qu’avant le retour de notre Seigneur Jésus-Christ il  y aura un mouvement en faveur du renouveau de la famille :Les cœurs, les vies seront transformés et nous serons ainsi préparés à nous unir à la famille céleste.

[Tiré de la famille, l’épicentre de tout, de Jansen Trotman, Gloria Trotman et Karen-Mae Trotman Mitchell]

Pour aller plus loin :Jean2.1-11 ; Éphésiens 5.21, 23; Proverbes 22.6

Comment suivre la méthode du Christ

08 Nov 2014

page26image2048COMMENT FAIRE AVANCER LE ROYAUME DU CHRIST DANS UN ESPRIT DE SOLLICITUDE

Lorsque Jésus envoya ses disciples faire leur première tournée missionnaire, il leur dit : « Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Matthieu 10.7, 8) (p. 115). […]

Il faut que tous ceux qui se réclament du nom du Seigneur proclament, eux aussi, l’Évangile, car il est le seul remède contre le péché. Faire connaître au monde entier le message de grâce, voilà le premier devoir de tous ceux qui en connaissent la puissance de guérison (p. 116). […]

Il y a dix-neuf [vingt-et-un – note du traducteur] siècles, le monde désirait ardemment la révélation du Christ. Il en est encore ainsi aujourd’hui. Il nous faut une réforme totale. Seule la grâce du Sauveur peut accomplir cette œuvre de restauration qui s’impose au triple point de vue physique, mental et spirituel (p. 118).

Comment atteindre le monde

07 Nov 2014

page23image408UNE TÂCHE IMPRESSIONNANTE, MAIS PAS IMPOSSIBLE

Confrontés au Mandat évangélique confié par Jésus à ses disciples (Matthieu 28.18–20), nous pouvons nous demander quelles stratégies ou techniques adopter pour nous acquitter d’une tâche aussi gigantesque. Nous sommes face au défi d’atteindre des nations et groupes ethniques qui n’ont jamais été évangélisés, ainsi qu’à la sécularisation croissante des nations occidentales. Depuis quelques années, l’apparition de spiritualités néo-païennes pose de nouveaux défis, mais offre aussi de nouvelles opportunités pour nos efforts d’évangélisation.

Comment pouvons-nous donc atteindre le monde pour Jésus ? Je postule que, plus que des méthodes et des techniques, une étape extrêmement importante dans ce processus est d’avoir une claire compréhension de la mission que Jésus nous a confiée. Les Écritures nous montrent que Jésus avait une claire vision de sa mission. Dans le contexte de sa rencontre avec Zachée, Jésus a illustré, puis clairement exprimé, un aspect essentiel de sa mission. Puisque la mission de Jésus est aussi notre mission, réfléchissons à l’histoire de la rencontre de Jésus avec ce péager (ou publicain).

Comment atteindre les villes

06 Nov 2014

new-york-taxiNOUS POUVONS FAIRE PLUS QUE NOUS L’IMAGINONS

Une histoire familière nous raconte qu’un jeune homme marchait sur une plage de l’océan, lorsqu’il aperçut au loin un vieil homme qui marchait dans sa direction.

De temps en temps, ce vieil homme se baissait, ramassait quelque chose et le jetait dans l’océan. Le jeune homme l’observa avec curiosité se baisser à de nombreuses reprises, ramasser un objet et le jeter dans l’eau.

Lorsqu’il fut tout près de lui, le jeune homme lui demanda ce qu’il faisait. Le vieil homme lui expliqua qu’il rejetait dans l’eau les étoiles de mer rejetées sur le rivage par les vagues.

Comment garder une attitude positive

05 Nov 2014

prayerÇA FAIT PARTIE DU DON DE LA SANTÉ TOTALE

L’événement est le marathon d’Honolulu de 2010. Les caméras et les reporters de la télévision sont présents sur la ligne d’arrivée pour capturer un record du monde attendu depuis longtemps. Une athlète exceptionnelle est là : Gladys Burrill. Les caméras ont suivi ses progrès tout au long de la course, et, maintenant, l’observateur de la ligne d’arrivée l’aperçoit dans le lointain. Ses fans se penchent au-dessus des cordes pour l’apercevoir. Lorsqu’elle apparaît, les acclamations éclatent, et des cris d’encouragement remplissent l’air.

Soudain, Gladys ralentit, puis s’arrête. Les cris de ses fans se transforment en gémissements. Des questions remplissent l’air : « Pourquoi s’est-elle arrêtée ? » ; « Est-elle blessée ? » ; « Quel est le problème ? » Après une longue pause, Gladys reprend la course, tandis que les doutes font place aux acclamations, et elle franchit la ligne d’arrivée en décrochant un record mondial.

Vivre une vie fidèle

04 Nov 2014

danielAussi bien dans la communauté scientifique que dans la communauté religieuse se manifeste un intérêt croissant pour la vie de l’ancien prophète hébreu Daniel. Cet intérêt est favorisé en partie par l’augmentation de la morbidité [proportion entre les personnes malades et les personnes en bonne santé – note du traducteur] dans les nations occidentales.

La vie et les pratiques de santé de Daniel reposaient sur la loi morale et sur les lois de la santé, toutes deux données par Dieu. Daniel apparaît comme un exemple d’intégrité dans un monde corrompu. Lui et ses compagnons risquèrent même leur vie pour demeurer fidèles aux lois divines.

Atteindre la personne tout entière

03 Nov 2014

Jesus-Blind-ManMa journée avait commencé comme la plupart des journées dans la vie d’un médecin de famille très occupé. À mon programme, outre diverses tâches, je devais faire une opération au cours de cette matinée. La patiente était nouvelle dans la petite communauté rurale que nous desservions au cours de nos premières années de service missionnaire. Tandis que je sortais de chez moi, la sonnerie du téléphone m’annonça une urgence nécessitant mon intervention avant l’opération prévue. J’appelai l’hôpital pour avertir que j’arriverais avec quelques minutes de retard, mais que je serais là lorsque la patiente aurait été préparée et anesthésiée.

Expérimenter la puissance de la foi

02 Nov 2014

arena-arche-de-noé-affiche-print-pub-500x353-e1350419923575IL Y A DE LA PLACE POUR VOUS DANS LA GALERIE D’HONNEUR DU CIEL !

Depuis 25 ans, des chercheurs étudient de plus près la relation entre la foi et la croyance religieuse. La foi apporte une différence positive dans notre santé physique, mentale et émotionnelle. Bien que cette recherche soit encore en cours et que nous n’ayons pas encore toutes les réponses, nous en savons suffisamment pour savoir que la foi est quelque chose qui compte. De célèbres universités, des institutions de recherche publiques et nationales sur la santé, et des organismes concernant la santé et financés par des fonds privés arrivent tous à des conclusions semblables. Un solide système de croyances peut constituer le fondement d’une meilleure santé.