Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Le sanctuaire résumé

25 Fév 2017

1. INTRODUCTION.
Le sanctuaire n’est pas une institution destinée à accomplir des rites magiques pour rendre un dieu fâché favorable à son peuple. Le sanctuaire hébreux est à l’opposé de cette conception païenne de la religion. C’est un moyen pédagogique d’éducation pour un peuple qui sort de plusieurs siècles d’esclavage. Plus de 40 chapitres de l’Ancien Testament lui sont consacrés.

Le baptême de Jésus

08 Fév 2017

Le baptême est l’un des principaux rituels du christianisme. C’est la porte d’entrée à l’Église et le symbole d’une nouvelle vie. Quand nous lisons attentivement le récit du baptême de Jésus, nous remarquons que, devant l’opposition de Jean-Baptiste, le Christ lui a dit: « Accepte qu’il en soit ainsi pour le moment. Car voilà comment nous devons tous ce Dieu demande » (Matthieu 3.15, BFC).
Un moment… « Ce que Dieu demande » ? A quel endroit de la bible Dieu a-t-il demandé que le Christ soit baptisé ? Analysons la rencontre de et de Jean-Baptiste de deux point de qui éclaireront cette question

L’Agneau de Dieu
Quand Jean-Baptiste a vu Jésus s’approcher de lui, il s’est exclamé : « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1.29). Ces paroles prennent un sens spécial quand nous comprenons qui les a prononcées. Jean le Baptiste était le fils de Zacharie et d’Élisabeth, tous les deux de la tribu de Lévi (Luc 1.5) qui était la tribu des prêtres. Jean ainsi que son père (Luc 1.8) appartenaient à l’ordre du sacerdoce.
Dans l’Ancien Testament, Dieu avait ordonné que les prêtres inspectent les animaux destiné à être sacrifiés (Lévitiques 5.18). Quand le prêtre déclarait que l’animal était apte, on procédait alors au sacrifice. Ainsi, au bord du Jourdain, nous avons un prêtre signalant Jésus comme « L’Agneau de Dieu », le déclarant pur et sans défaut, apte à être sacrifié pour nous. Le Christ est venu pur mourir pour nous en sacrifice pour nos péché et, trois ans auparavant, à l’occasion de son baptême, il a reçu « l’accord » que seul un prêtre pouvait donner.

Notre Intercesseur
La deuxième « exigence » à laquelle Jésus a répondu en se trouvant avec Jean-Baptiste, et de manière plus concrète en étant baptisé, se révèle quand nous comprenons que Jésus n’a pas été seulement offert en sacrifice pour nous, mais encore qu’il est notre médiateur devant Dieu, notre grand prêtre (voir Hébreux 4.14). Dans l’Ancien Testament, Dieu a donné à Moïse les instructions suivantes sur les prêtres : « Voici ce que tu feras pour les consacrer, afin qu’ils exercent pour moi le sacerdoce. » […]Tu présenteras Aaron et ses fils à l’entrée de la tente de la Rencontre, et tu les laveras avec de l’eau » (Exode 29.1, 4). Plus loin, la bible mentionne que « Moise dit à la communauté : Voici ce que l’Éternel a ordonné de faire. Moise fit avancer Aaron et ses fils, et il les lava avec de l’eau. » (Lévitiques 8.5, 6). L’avez-vous remarqué ? Le Seigneur a « ordonné » à ceux qui exerçaient en tant que prêtre de passer d’abord par le rituel de se laver avec de l’eau. Dans le cas de Jésus Christ, son baptême nous indique qu il est notre médiateur et c’est pourquoi nous pouvons nous approcher « avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, en vue d’un secours opportun » (Hébreux 4.16).
Quand Jésus a été baptisé, une voix du ciel disant ces parole se fit entendre : « celui-ci est mon fils bien aimé, celui qu’il m’a plu de choisir ; » (Matthieu 3.17, TOB) celui qui décide de se faire baptisé deviens aussi un «  fils bien aimé » de Dieu et intègre la « Lignée choisie », le «  sacerdoce royal », la  « nation sainte et le peuple que Dieu s est acquis » (1 Pierre 2.9, NBS)

Jorge Luis Rodriguez
Article publié dans la revue « Priorité »

Avoir faim de la Parole

19 Mar 2016

De merveilleuses expériences de foi finissent par flétrir. Mais la Parole de Dieu, elle, demeure éternellement.

J’aime beaucoup lire. Depuis le jour où j’ai compris que les petits caractères noirs sur du papier blanc racontent de merveilleuses histoires, je suis devenue passionnée de tout ce qui est imprimé. Je me suis mise à lire tout ce qui me tombait sous les yeux : annonces, étiquettes de produits alimentaires, boîtes de céréales, revues, livres – même les manuels d’instructions !

Laisser la Parole vous modeler

12 Fév 2012

Que ceux qui désirent connaître la vérité ne craignent pas d’étudier la Parole de Dieu. Dès le début, que ces âmes en quête de vérité mettent résolument de côté tout préjugé, toute opinion préconçue, et tendent l’oreille pour écouter la voix de Dieu à travers sa Parole. Les opinions qui nous sont chères, les coutumes et habitudes de longue date doivent passer le test des Écritures. Si la Parole de Dieu s’oppose à vos idées, alors pour l’amour de votre âme, ne lui résistez pas. En effet, ils sont nombreux ceux qui veulent se convaincre que la Bible approuve leurs erreurs, même si c’est au prix de leur âme. Par conséquent, demandez-vous : est-ce la vérité ? et non : qu’est-ce que je crois être la vérité jusqu’ici ? N’interprétez pas les Écritures à la lumière de votre ancienne croyance, n’affirmez pas qu’une doctrine issue de l’homme fini est la vérité. Demandez-vous plutôt : que disent les Écritures ? Laissez Dieu vous parler par ses oracles vivants et ouvrez-lui votre cœur pour recevoir sa Parole.