Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Vigile matinale du 25 septembre

25 septembre 2022

Le procès de Pierre, première étape

« Pierre le suivait de loin, jusqu’au palais du grand prêtre ; il entra dans la cour et s’assit avec les gardes, pour voir comment cela finirait. […] Une servante s’approcha de lui et dit : Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen. Mais il le nia devant tous, en disant : Je ne sais pas ce que tu veux dire. Comme il se dirigeait vers le porche, une autre le vit et dit à ceux qui se trouvaient là : Il était avec Jésus le Nazaréen. Il le nia encore en jurant : Je ne connais pas cet homme ! » Matthieu 26.58-72 

Deux procès eurent lieu ce soir-là, celui de Jésus et celui de Pierre, le plus connu des apôtres. Sous la pression, tous deux allaient réagir de façon très différente.

Vigile matinale du 24 septembre

24 septembre 2022

Le procès de Jésus, première étape

« Ceux qui avaient arrêté Jésus l’emmenèrent chez le grand prêtre Caïphe ; là, les scribes et les anciens se rassemblèrent. […] Les grands prêtres et tout le Sanhédrin cherchaient un faux témoignage contre Jésus, pour le faire mettre à mort. Mais ils n’en trouvèrent pas, quoique beaucoup de faux témoins se soient présentés. Enfin, il en vint deux qui dirent : Il a dit : « Je peux détruire le sanctuaire de Dieu et reconstruire en trois jours. » Le grand prêtre se leva et lui dit : Tu ne réponds rien ? Que dis-tu des témoignages que ces gens portent contre toi ? […] Jésus gardait le silence. Le grand prêtre lui dit : Je t’adjure par le Dieu vivant de nous dire si c’est toi qui es le Christ, le Fils de Dieu. Jésus lui répondit : C’est toi qui l’as dit. Mais, je vous le dis, désormais vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel. Alors, le grand prêtre déchira ses vêtements en disant : Il a blasphémé. » Matthieu 26.57-65 

Jésus était entre les mains des chefs juifs. Mais désormais, ceux-ci avaient un problème. Qu’allaient-ils faire de lui ? Le problème n’était pas le but qu’ils voulaient atteindre, mais le moyen d’y parvenir.

Vigile matinale du 23 septembre

23 septembre 2022

L’attitude de Jésus en temps de crise

« Remets ton épée à sa place. […] Penses-tu que je ne puisse pas supplier mon Père, qui me fournirait à l’instant plus de douze légions d’anges ? Comment donc s’accompliraient les Écritures, d’après lesquelles il doit en être ainsi ? À ce moment, Jésus dit aux foules : Vous êtes sortis pour vous emparer de moi avec des épées et des bâtons, comme si j’étais un bandit. Tous les jours, j’étais assis dans le temple pour enseigner, et vous n’êtes pas venus m’arrêter. Mais tout cela est arrivé pour que soient accomplies les Écritures des prophètes. Alors tous les disciples l’abandonnèrent et prirent la fuite. » Matthieu 26.52-56 

La scène se déroulant dans le jardin de Gethsémané arrivait à sa fin et Jésus, le fauteur de troubles, était enfin entre les mains des chefs juifs.

Vigile matinale du 22 septembre

22 septembre 2022

Judas n’était pas le seul

« Un de ceux qui étaient avec Jésus étendit la main, tira son épée, frappa l’esclave du grand prêtre et lui emporta l’oreille. Alors Jésus lui dit : Remets ton épée à sa place ; car tous ceux qui prennent l’épée disparaîtront par l’épée. » Matthieu 26.51-52 

Manifestement, Judas n’était pas le seul disciple à vouloir inciter Jésus à faire une démonstration de force.

Vigile matinale du 21 septembre

21 septembre 2022

Le baiser du traitre

« Il parlait encore quand Judas, l’un des Douze, arriva, et avec lui une grande foule armée d’épées et de bâtons, envoyée par les grands prêtres et par les anciens du peuple. Celui qui le livrait leur avait donné ce signe : Celui que j’embrasserai, c’est lui ; arrêtez-le. Aussitôt, il s’approcha de Jésus et lui dit : Bonjour, Rabbi ! Et il l’embrassa. Jésus lui dit : Mon ami, ce que tu es venu faire, fais-le. Alors, ces gens s’avancèrent, mirent la main sur Jésus et l’arrêtèrent. » Matthieu 27.47-49 

Pourquoi Judas embrassa-t-il Jésus ? Les chefs juifs et les responsables du temple avaient-ils réellement besoin que Judas le désigne ainsi ? Il était impensable que tous ces hommes et d’autres dans la foule n’aient pas été capables d’identifier celui qui, quelques jours auparavant seulement, avait purifié le temple et chassé les marchands et les changeurs. Comment pouvaient-ils ne pas reconnaître celui qui avait enseigné chaque jour dans la cour du temple ? La dernière chose dont ils avaient besoin, c’était qu’on leur montre qui était Jésus. Ils savaient parfaitement qui il était et à quoi il ressemblait.

Vigile matinale du 20 septembre

20 septembre 2022

Dormir en temps de crise

« Il vient vers les disciples, qu’il trouve endormis ; il dit alors à Pierre : Vous n’avez donc pas été capables de veiller une heure avec moi ! Veillez et priez, afin de ne pas entrer dans l’épreuve ; l’esprit est ardent, mais la chair est faible. Il s’éloigna une deuxième fois et pria ainsi : Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe s’éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! Il revint et les trouva encore endormis ; car ils avaient les yeux lourds. Il les quitta, s’éloigna de nouveau et pria pour la troisième fois en répétant les mêmes paroles. Puis il vient vers les disciples et leur dit : Vous dormez encore, vous vous reposez ! L’heure s’est approchée ; le Fils de l’homme est livré aux pécheurs. Levez-vous, allons ; celui qui me livre s’est approché. » Matthieu 26.40-46 

Et que faisaient les disciples pendant que Jésus luttait dans l’agonie ? Ils dormaient ! Ils avaient été ses amis les plus proches pendant trois ans, et pourtant ils ne semblaient pas avoir la moindre idée de ce qui se passait ou de ce que vivait leur Seigneur.

Vigile matinale du 19 septembre

19 septembre 2022

La plus grande des luttes

« Puis il s’avança un peu, tomba face contre terre et pria ainsi : Mon Père, si c’est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas comme moi, je veux, mais comme toi, tu veux. […] Il s’éloigna une deuxième fois et pria ainsi : Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe s’éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! […] Il les quitta, s’éloigna de nouveau et pria pour la troisième fois en répétant les mêmes paroles. » Matthieu 26.39-44 

Jésus vécut là la plus grande crise de sa vie, tandis que, dans la faiblesse de son humanité, il fut confronté à la volonté de Dieu.

Vigile matinale du 18 septembre

18 septembre 2022

En direction de Gethsémané

« Là-dessus, Jésus arrive avec eux au lieu-dit Gethsémani et il dit aux disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je m’éloignerai pour prier. Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée. Il commença alors à éprouver la tristesse et l’angoisse, et il leur dit : Je suis triste à mourir ; demeurez ici et veillez avec moi. » Matthieu 26.36-38 

Son heure était venue ! L’enseignement qu’il donnait aux disciples avait pris fin. Ceux-ci n’avaient peut-être pas tout compris, mais le Saint-Esprit qui allait venir sur eux leur rappellerait constamment ses paroles, après la résurrection. Jésus avait prié une dernière fois pour tout le groupe des disciples. Le moment était arrivé où il devait les quitter afin de mener à bien la mission qu’il était venu accomplir sur la terre.

Vigile matinale du 17 septembre

17 septembre 2022

La grande prière du Christ – 3

« Ce n’est pas seulement pour ceux-ci que je demande, mais encore pour ceux qui, par leur parole, mettront leur foi en moi, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu’eux aussi soient en nous, pour que le monde croie que c’est toi qui m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous, nous sommes un, – moi en eux et toi en moi – pour qu’ils soient accomplis dans l’unité et que le monde sache que c’est toi qui m’as envoyé. […] Père juste, le monde ne t’a jamais connu ; mais moi, je t’ai connu, et eux, ils ont su que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, comme moi en eux. » Jean 17.20-26 

Après avoir évoqué ses besoins personnels, Jésus pensa à ses disciples partout sur la terre.

Vigile matinale du 16 septembre

16 septembre 2022

La grande prière du Christ – 2

« Moi, c’est pour eux que je demande. Je ne demande pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, parce qu’ils sont à toi. […] Père saint, garde-les en ton nom, ce nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un comme nous. […] Je ne te demande pas de les enlever du monde, mais de les garder du Mauvais. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Consacre-les par la vérité : c’est ta parole qui est la vérité. Comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi je les ai envoyés dans le monde. Et moi, je me consacre moi-même pour eux, pour qu’eux aussi soient consacrés par la vérité. »  Jean 17.9-19 

Dans la deuxième partie de la prière couronnant le ministère de Jésus sur la terre, celui-ci prie désormais pour les disciples. Il sait qu’ils seront particulièrement démunis quand il montera au ciel pour retrouver le Père.