Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Jour 10 : Demeurer dans le Saint-Esprit

17 janvier 2020

« Moi, je demanderai au Père de vous donner un autre défenseur pour qu’il soit avec vous pour toujours… Je ne vous laisserai pas orphelins ; je viens à vous… Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui et nous ferons notre demeure auprès de lui » (Jean 14:16, 18, 23).

Jour 9 : L’action du Saint-Esprit

16 janvier 2020

« Après cela, je vis descendre du ciel un autre ange qui avait un grand pouvoir ; la terre fut illuminée de sa gloire… J’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne soyez pas associés à ses péchés et que vous ne receviez pas une part de ses fléaux » (Apocalypse 18:1, 4).

Jour 8 : Se soumettre au Saint-Esprit

15 janvier 2020

« C’est pourquoi, je vous le dis, tout péché, tout blasphème sera pardonné aux humains, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas pardonné. » (Matthieu 12:31).

Témoignage

« Que personne ne considère le péché contre le Saint-Esprit comme quelque chose de mystérieux et d’indéfinissable. Le péché contre le Saint-Esprit est le péché du refus permanent de répondre à l’invitation à se repentir » (Ellen White, SDA Bible Commentary, vol. 5, p. 1093).

Même les gens remplis de l’Esprit font parfois des erreurs. Abraham, Moïse, David et Pierre avaient tous des défauts de caractère et ont connu des échecs momentanés à l’heure de la tentation. Même Jésus a été tenté (Matthieu 4), bien qu’il n’ait jamais cédé. Donc, cela ne signifie pas qu’en marchant selon l’Esprit en ce moment nous sommes à l’abri d’erreurs, et commettre une erreur est différent d’endurcir son cœur dans le péché.

Une femme dans ses dernières années était devenue insensible, découragée et en colère. Elle manquait de tolérance envers les autres, sauf envers ses amis les plus proches. Quand les visiteurs venaient à l’église, elle faisait souvent des commentaires désagréables au sujet de leurs enfants, de leurs vêtements ou d’autres choses. Les membres nouvellement baptisés et d’autres ont été offensés par ses critiques impolies. Certains étaient tellement découragés qu’ils ne revenaient plus à l’église. J’ignorais tout de cette situation. Je n’en fus informé qu’au cours d’un comité des anciens. J’ai demandé aux anciens s’ils savaient pourquoi les gens ne revenaient pas à l’église. Plusieurs d’entre eux ont baissé la tête en silence. Finalement, un ancien prit la parole : « Pasteur, nous avons une sœur dans notre congrégation qui ne peut pas contrôler sa langue. Elle colporte toujours des ragots sur les autres et critique presque tout le monde. Voilà pourquoi les gens ne reviendront pas dans notre église. » « Ça dure depuis combien de temps ? » leur ai-je demandé. « Depuis plusieurs années déjà, » fut la réponse. « Pourquoi personne n’a rien fait ? » ai-je continué. « Deux pasteurs ont essayé, mais il n’y a jamais eu de changement. » « Cela ne peut tout simplement pas continuer, dis-je, alors voici ce que je propose. J’irai voir cette dame et lui demander de changer son comportement ; je lui accorde deux semaines pour cela. Si elle ne veut pas changer, son nom sera présenté au prochain conseil des anciens pour des raisons de discipline. Est-ce que vous, les anciens, me soutiendrez sur ce point ? » La proposition fut appuyée à l’unanimité.

J’ai pris des dispositions pour rendre visite à la sœur en question. « Je sais pourquoi vous êtes là », a-t-elle dit quand je me suis assise dans son salon. « Vraiment ? » lui ai-je répondu. « Oui, poursuit-elle, vous êtes venu ici pour parler de la façon dont je parle aux gens. » « C’est exactement ça, » dis-je, « mais comment le savez-vous ? » « Parce que deux autres pasteurs sont venus chez moi pour parler de la même chose. » « Qu’est-ce que ça a donné ? » lui ai-je demandé. « Rien du tout ! » « Pourquoi ? » lui ai-je demandé. « Parce que j’ai le droit de dire ce que je pense être le mieux, et les gens sont beaucoup trop susceptibles. Ils ont une sensibilité à fleur de peau ».

J’ai discuté du comportement chrétien en utilisant des versets comme Éphésiens 4:29-31, mais la sœur n’était toujours pas disposée à changer. Tout en priant intérieurement, je lui dis : « Vous avez deux semaines pour changer votre comportement, sinon je serai forcé de présenter votre nom au comité d’Église pour cause de discipline, et j’ai l’appui de tous les anciens à ce sujet ». « Vous ne ferez pas ça ! » s’exclama-t-elle. « Oh, oui, je le ferai à moins que vous décidiez de changer votre façon de parler aux gens. » « Je ne crois pas que les anciens vous soutiendront là-dessus, » a-t-elle ajouté. « Ils l’ont déjà fait, et vous pouvez vérifier auprès d’eux si vous le voulez. C’est comme ça ! », ai-je affirmé. Cette révélation a poussé la sœur à s’asseoir et à réfléchir solennellement, en silence. Je lui ai dit gentiment : « Sœur, nous vous aimons tous et voulons que vous fassiez partie de notre Église, mais ce comportement doit changer. »

Le Sabbat suivant, elle ne vint pas à l’église. Ses amis m’évitaient. Je savais qu’ils étaient tous aux prises avec la situation. Le sabbat suivant, juste avant la fin de ses deux semaines, elle est venue à l’église. Je me suis approché pour l’accueillir. Son visage était sobre, mais elle a pris ma main et l’a tenue fermement. « Pasteur, dit-elle, j’ai réfléchi à tout ce que vous avez dit. Je veux que vous sachiez que je vois maintenant clairement que j’ai eu tort toutes ces années. J’espère que vous me pardonnerez, et j’ai l’intention de demander pardon aux anciens et au reste de l’Église. Avec l’aide de Dieu, je serai une femme différente. » Ses yeux brillaient de larmes à cet aveu, et je suis heureux de dire qu’elle a été fidèle à sa promesse. Les gens commencèrent à revenir à l’église, et l’effectif de l’Église augmenta rapidement.

Jour 6 : Les dons de l’Esprit

13 janvier 2020

« Or il y a diversité de dons de la grâce, mais c’est le même Esprit ; diversité de services, mais c’est le même Seigneur ; diversité d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous. Or à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune » (1 Corinthiens 12:4-7).

Jour 4 : Le baptême du Saint-Esprit

11 janvier 2020

« Comme il se trouvait avec eux, il leur enjoignit de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis — ce dont, leur dit-il, vous m’avez entendu parler : Jean a baptisé d’eau, mais vous, c’est un baptême dans l’Esprit saint que vous recevrez d’ici peu de jours. » (Actes 1:4, 5, ESV).