Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Ézéchiel 9

29 septembre 2017

1 Puis il cria d’une voix forte à mes oreilles: Approchez, vous qui devez châtier la ville, chacun son instrument de destruction à la main!

2 Et voici, six hommes arrivèrent par le chemin de la porte supérieure du côté du septentrion, chacun son instrument de destruction à la main. Il y avait au milieu d’eux un homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture. Ils vinrent se placer près de l’autel d’airain.

3 La gloire du Dieu d’Israël s’éleva du chérubin sur lequel elle était, et se dirigea vers le seuil de la maison; et il appela l’homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture.

4 L’Eternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent.

5 Et, à mes oreilles, il dit aux autres: Passez après lui dans la ville, et frappez; que votre oeil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde!

6 Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque; et commencez par mon sanctuaire! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison.

7 Il leur dit: Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis!… Sortez!… Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville.

8 Comme ils frappaient, et que je restais encore, je tombai sur ma face, et je m’écriai: Ah! Seigneur Eternel, détruiras-tu tout ce qui reste d’Israël, en répandant ta fureur sur Jérusalem?

9 Il me répondit: L’iniquité de la maison d’Israël et de Juda est grande, excessive; le pays est rempli de meurtres, la ville est pleine d’injustice, car ils disent: L’Eternel a abandonné le pays, l’Eternel ne voit rien.

10 Moi aussi, je serai sans pitié, et je n’aurai point de miséricorde; je ferai retomber leurs oeuvres sur leur tête.

11 Et voici, l’homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture, rendit cette réponse: J’ai fait ce que tu m’as ordonné.

COMMENTAIRE

Après la vision d’Ezéchiel de l’amplification des scènes d’abomination mentionnée dans le chapitre précédant, six anges étaient chargés d’exécuter le jugement de Dieu. Un parmi eux, qui était vêtu des vêtements ordinaires de prêtre, a eu comme instruction de mettre une marque sur le front de ceux qui sont peinés par les abominations qui se déroulent à Juda. Tous ceux qui n’ont pas la marque, du plus vieux au plus jeune, et ceux qui sont en dehors du Temple seront détruits. Mais ceux avec la marque seront épargnés. Ce jugement se répandit tellement qu’Ezéchiel eut peur qu’il n’y ait personne d’épargné de cette destruction (v.8).

L’image se répète dans Apocalyse 9:4 où Dieu décrit les plaies qu’il ordonne aux sauterelles de ne pas faire du mal à ceux qui ont reçu la marque sur leur front. Tout comme dans le livre d’Ezéchiel, ce sceau ou cette marque du peuple de Dieu, et dans l’Apocalypse, indique la protection spéciale de Dieu sur ses fidèles alors qu’ils survivent à des moments difficiles juste avant la venue du Christ.

Nous vivons réellement dans les derniers jours avant le retour du Christ. Ce jour sera terrible pour ceux qui auront rejeté leur Sauveur et qui auront reçu la marque de la bête. La question d’Ezéchiel, concernant le fait que le reste sera ou ne sera pas sauvé au jugement de Dieu, est une question importante. Quelqu’un sera-t-il capable de survivre ? La réponse est un « Oui » éclatant, Dieu a en effet un reste. Les fidèles porteront sur leur front la marque de Dieu qui est le sceau de son appartenance. Le sceau d’approbation de Dieu sera sur leur front. Cette marque garantit l’allégeance que le porteur a pour Dieu et la manifestation du caractère de Dieu en eux ; non pas pour ce qu’ils ont fait, mais parce que la grâce de Dieu travaille par le Saint-Esprit dans leur cœur.

Beaucoup d’adventistes interprètent le sceau comme étant l’observation du Sabbat qui est un signe extérieur d’amour et d’obéissance à Christ. Cependant, le sabbat est simplement une démonstration extérieure du travail du Saint-Esprit qui inscrit cela sur notre cœur. La marque n’est pas l’observation du sabbat, mais il représente le développement du caractère des cœurs fidèles.

Dans sa vision, Ezéchiel vit une nation de gens qui pensaient que Dieu était trop bon pour juger, que Dieu ne voyait pas leurs actions et qui donnait des excuses pour le péché qui était autour d’eux. Ils étaient orgueilleux et égoïstes. Mais, au contraire, Dieu préserva un reste qui n’est pas comme la majorité. Lorsque Dieu décrit ceux qui ont reçu sa marque, la marque indicatrice du reste montre leur grande peine à voir les abominations qui se passent sur leur terre et parmi leur propre peuple.

Il y a une petite différence entre ceux qui ont reçu la marque et ceux qui ne l’ont pas reçu. Ce sont des juifs, des membres de la même famille, des voisins. Le reste, cependant, est constitué de gens qui reconnaissent leurs besoins et qui sont repentants. Ils s’abandonnent et cherchent le Seigneur de tous leurs cœurs. Alors qu’ils s’abandonnent et s’humilient devant Dieu, Il leur pourvoit la grâce pour Le refléter. Il est celui qui change nos cœurs et nous transforme comme Lui. C’est une nouvelle magnifique ! Amen.

Dr Éric Bates, Pasteur
Fédération des États du Golfe

Traduction : Séphora PANON

Commentaires

Pas de commentaire

RSS
  • Crispin Muanza says on: 8 novembre 2019 at 19 h 26 min

     

    J’aime bien fort vos explications !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*