Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Vigile matinale 31 décembre

31 décembre 2018

En attendant le royaume

« Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. » Mathieu 24.42,45

Nous sommes au dernier jour de l’année civile mais c’est aussi un jour d’espérance. Chaque jour est un jour d’espérance pour celui qui vit dans l’attente du royaume des cieux.

Quand j’étais enfant, je vivais le dernier jour de l’année comme un jour particulier. La date allait changer, l’année aussi et dans le contexte austral où j’ai grandi, une nouvelle année scolaire allait bientôt commencer. En somme, nous savions que le 31 décembre sonnait quelque part la fin des grandes vacances.

Le Seigneur revient bientôt ! En êtes-vous convaincu ? L’attendez-vous avec patience ou impatience ? Je suis personnellement pressé de le voir revenir et je ne vous cache pas que chaque jour je le prie de revenir, surtout quand je vois ce qui se passe dans le monde. Nous ne décidons pas de la date du retour mais nous pouvons décider de quelle manière nous l’attendons. Jésus lui-même a donné des indications claires sur la nécessité de l’attendre et sur l’attitude à avoir. Nous ne pouvons pas l’attendre dans la négligence de nos devoirs ou dans l’indifférence spirituelle. Veiller et prier : cela implique de la lucidité, de la persévérance et de la fidélité aux paroles de Jésus lui-même. Le temps de l’attente est un temps d’action et non d’inaction. Le temps de l’attente est un temps de témoignage de notre consécration au Seigneur et de notre appartenance à son royaume de grâce ici et maintenant pour en faire pleinement partie lorsqu’il reviendra pour l’installation de son royaume de gloire.

Entrer dans le royaume de Dieu, c’est entrer dans la joie du Maître. (Matthieu 25.21-23) Tout en se projetant dans une réalité universelle et eschatologique, la joie s’expérimente ici et maintenant. Il y a de la joie à chaque fois qu’un pécheur se repent et prend position pour le royaume de Dieu, indiquant ainsi que la famille de Dieu se construit tous les jours (Luc 15.10). Vivez l’attente dans la joie et dans la conviction que ce que Dieu a commencé dans votre vie, il l’achèvera jusque dans son royaume (Philippiens 1.6). Le fruit de l’Esprit, qui contient la patience, se transforme en espérance !

Je vous dis donc : « Bonne année et bonne espérance ! »

Prière du jour : « Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! »

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*