Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Esther 4

20 juin 2013

1 Mardochée, ayant appris tout ce qui se passait, déchira ses vêtements, s’enveloppa d’un sac et se couvrit de cendre. Puis il alla au milieu de la ville en poussant avec force des cris amers,

2 et se rendit jusqu’à la porte du roi, dont l’entrée était interdite à toute personne revêtue d’un sac.

3 Dans chaque province, partout où arrivaient l’ordre du roi et son édit, il y eut une grande désolation parmi les Juifs; ils jeûnaient, pleuraient et se lamentaient, et beaucoup se couchaient sur le sac et la cendre.

4 Les servantes d’Esther et ses eunuques vinrent lui annoncer cela, et la reine fut très effrayée. Elle envoya des vêtements à Mardochée pour le couvrir et lui faire ôter son sac, mais il ne les accepta pas.

5 Alors Esther appela Hathac, l’un des eunuques que le roi avait placés auprès d’elle, et elle le chargea d’aller demander à Mardochée ce que c’était et d’où cela venait.

6 Hathac se rendit vers Mardochée sur la place de la ville, devant la porte du roi.

7 Et Mardochée lui raconta tout ce qui lui était arrivé, et lui indiqua la somme d’argent qu’Haman avait promis de livrer au trésor du roi en retour du massacre des Juifs.

8 Il lui donna aussi une copie de l’édit publié dans Suse en vue de leur destruction, afin qu’il le montrât à Esther et lui fît tout connaître; et il ordonna qu’Esther se rendît chez le roi pour lui demander grâce et l’implorer en faveur de son peuple.

9 Hathac vint rapporter à Esther les paroles de Mardochée.

10 Esther chargea Hathac d’aller dire à Mardochée:

11 Tous les serviteurs du roi et le peuple des provinces du roi savent qu’il existe une loi portant peine de mort contre quiconque, homme ou femme, entre chez le roi, dans la cour intérieure, sans avoir été appelé; celui-là seul a la vie sauve, à qui le roi tend le sceptre d’or. Et moi, je n’ai point été appelée auprès du roi depuis trente jours.

12 Lorsque les paroles d’Esther eurent été rapportées à Mardochée,

13 Mardochée fit répondre à Esther: Ne t’imagine pas que tu échapperas seule d’entre tous les Juifs, parce que tu es dans la maison du roi;

14 car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d’autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté?

15 Esther envoya dire à Mardochée:

16 Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi; et si je dois périr, je périrai.

17 Mardochée s’en alla, et fit tout ce qu’Esther lui avait ordonné.

COMMENTAIRE

Désespéré, notre noble fonctionnaire est allé devant la porte du roi, vêtu d’un sac. Mardochée n’était pas autorisée à entrer. Son cri lugubre était repris par son peuple dans tout le royaume et, bien qu’il ne soit pas mentionné, il a certainement prié.

Esther apprit cela, et fut bouleversée. Elle envoya une série de vêtements neufs à Mardochée, mais il refusa et resta à l’extérieur de la porte avec un serviteur pour la transmission des messages. Mardochée expliqua ce qui s’était passé, pour finalement obtenir une copie physique du décret des mains d’Esther.

Peut-être que si c’était seul sa vie était en jeu, Mardochée aurait supplié Esther de rester silencieuse et de continuer sa dissociation avec lui et leurs peuples pour se protéger. Mais, trop de vies étaient en jeu. Mardochée demanda à Esther d’aller auprès du roi et de partager la détresse de son peuple. Perplexe, Esther renvoya un mot lui rappelant que tout le monde savait que partir chez le roi sans y être invité signifiait une mort presque certaine. Et, bien sûr, Mardochée le savait et cette pensée a dû le tenir éveillé toute la veille.

Mardochée fait une allusion à sa confiance en la Providence de Dieu dans le verset 14. Il rappelle à Esther que le secours et la délivrance surgiront d’un autre endroit. Dieu protège son peuple, mais la vie d’Esther serait perdue avec tout autre plan. Pour lui, demander à Esther de risquer sa vie était la seule solution. Elle était le plan A de Dieu, et était venue au royaume pour un temps comme celui-ci.

On ne nous dit pas combien de temps Esther réfléchit à ces mots. A t-elle arpenter les couloirs du palais, pris un bain chaud ou s’est elle agenouillé à son chevet ? Elle avait été la reine pendant cinq ans, s’est-elle attardée sur le fait que son mari n’avait pas passé beaucoup de temps avec elle au cours des derniers mois ? Elle peut avoir contemplé pendant des heures, mais j’imagine que son attention s’est portée immédiatement sur la détresse de Mardochée. Cette fois, elle lança cet ordre : « rassemblez tous les Juifs de Suse, rapidement pendant 3 jours, et je vais aller devant le roi, et si je dois périr, je périrai.»

La vie d’Esther  en tant que reine de Perse était sans doute confortable dans ses quartiers royaux. Sa décision de risquer sa vie pour sauver son peuple- (un peuple avec lequel, elle a été pratiquement coupée) montre son caractère. Jésus a quitté le confort du ciel, pour venir à nous comme un bébé ordinaire et impuissant. Il s’est sacrifié pour nous (un peuple, avec lequel il a été pratiquement coupé) sachant que son plan était le seul plan pour notre salut. Son sacrifice nous montre son caractère, le caractère de Dieu et son cœur plein d’amour.

Jean Boonstra
Voice of Prophecy

Traduction : Annecy Panon

Votre adresse lectronique ne sera pas publi. Les champs obligatoires sont marqus *

*