Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

1 Rois 19

16 mai 2016

[audio:http://adventiste.re/files/audio-bible/at/11_1rois/1roi_19.mp3]

1 Achab rapporta à Jézabel tout ce qu’avait fait Elie, et comment il avait tué par l’épée tous les prophètes.

2 Jézabel envoya un messager à Elie, pour lui dire: Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d’eux!

3 Elie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer-Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur.

4 Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant: C’est assez! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères.

5 Il se coucha et s’endormit sous un genêt. Et voici, un ange le toucha, et lui dit: Lève-toi, mange.

6 Il regarda, et il y avait à son chevet un gâteau cuit sur des pierres chauffées et une cruche d’eau. Il mangea et but, puis se recoucha.

7 L’ange de l’Eternel vint une seconde fois, le toucha, et dit: Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi.

8 Il se leva, mangea et but; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb.

9 Et là, il entra dans la caverne, et il y passa la nuit. Et voici, la parole de l’Eternel lui fut adressée, en ces mots: Que fais-tu ici, Elie?

10 Il répondit: J’ai déployé mon zèle pour l’Eternel, le Dieu des armées; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie.

11 L’Eternel dit: Sors, et tiens-toi dans la montagne devant l’Eternel! Et voici, l’Eternel passa. Et devant l’Eternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers: l’Eternel n’était pas dans le vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre: l’Eternel n’était pas dans le tremblement de terre.

12 Et après le tremblement de terre, un feu: l’Eternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger.

13 Quand Elie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles: Que fais-tu ici, Elie?

14 Il répondit: J’ai déployé mon zèle pour l’Eternel, le Dieu des armées; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie.

15 L’Eternel lui dit: Va, reprends ton chemin par le désert jusqu’à Damas; et quand tu seras arrivé, tu oindras Hazaël pour roi de Syrie.

16 Tu oindras aussi Jéhu, fils de Nimschi, pour roi d’Israël; et tu oindras Elisée, fils de Schaphath, d’Abel-Mehola, pour prophète à ta place.

17 Et il arrivera que celui qui échappera à l’épée de Hazaël, Jéhu le fera mourir; et celui qui échappera à l’épée de Jéhu, Elisée le fera mourir.

18 Mais je laisserai en Israël sept mille hommes, tous ceux qui n’ont point fléchi les genoux devant Baal, et dont la bouche ne l’a point baisé.

19 Elie partit de là, et il trouva Elisée, fils de Schaphath, qui labourait. Il y avait devant lui douze paires de boeufs, et il était avec la douzième. Elie s’approcha de lui, et il jeta sur lui son manteau.

20 Elisée, quittant ses boeufs, courut après Elie, et dit: Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, et je te suivrai. Elie lui répondit: Va, et reviens; car pense à ce que je t’ai fait.

21 Après s’être éloigné d’Elie, il revint prendre une paire de boeufs, qu’il offrit en sacrifice; avec l’attelage des boeufs, il fit cuire leur chair, et la donna à manger au peuple. Puis il se leva, suivit Elie, et fut à son service.

COMMENTAIRE

L’histoire d’Élie prend une tournure surprenante. Et en ce qui me concerne, cela me rassure. Car ici, il nous est rappelé qu’Élie n’était pas « héros », mais un être humain. C’est presque incroyable de voir celui qui s’était dressé seul et sans crainte face au roi d’Israël et face à 450 faux prophètes, s’écrouler ainsi et fuir la colère d’une femme ; c’est juste pitoyable ! Pourtant, pendant que nous réfléchissons à la lâcheté du prophète de Dieu, nous ne devons pas oublier que nous réagissons souvent de la même manière face aux épreuves de la vie. Cela ne vous est-il jamais arrivé ? De vous enfuir lorsque quelqu’un vous blesse et que vous vous sentez en danger ? Je me demande, quand je lis cette histoire, combien d’entre le peuple de Dieu sont assis à l’écart à cause d’une Jézabel qui les aurait troublés.

Après avoir fui pendant 40 jours dans le désert, Élie se trouve recroquevillé dans une grotte, quand tout à coup Dieu lui parle, et il lui pose une question lourde de sens, « Que fais-tu ici, Élie ? » Par cette question isolée, Dieu met à nu la faiblesse et les manques d’Élie dans cette situation. Jusqu’à ce moment, pour tout ce qu’il avait fait, et partout où il était allé, la Parole de Dieu lui avait accordé son mandat. Mais Dieu ne l’avait pas amené ici. Les grottes spirituelles sont des lieux populaires où les chrétiens, et même les chrétiens adventistes, aiment se cacher ! Il y a la grotte du fanatisme, des préjugés, de l’orgueil et de l’obscurité, la grotte froide du péché non confessé pour n’en nommer que quelques-unes.

La réponse d’Élie est révélatrice. Pendant quarante jours, il n’a cessé de se focaliser sur cela au point de ne voir plus que ses problèmes en minimisant Dieu. Mais Dieu n’avait pas renoncé à Élie. Il lui enseigne une leçon différence de celle que vous et moi aurions pu apprendre à l’université, même dans une université adventiste. Dieu utilise la nature comme prédicateur et demande Élie : « Peux-tu ne me faire confiance pour protéger ta vie et bénir ton ministère ? » C’était une question qui pourrait se traduire par ces mots éternels : « Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées. » Et une fois que la leçon est enseignée, Dieu renvoie Élie au travail. Parce que Dieu voulait lui rappeler que pendant qu’il fuyait dans la crainte en déclarant être seul à combattre il y avait 7000 autres, qui étaient toujours en marche aux battements des tambours de l’éternité ! Amen !

« Que fais-tu ici ? » C’est une bonne question pour nous aussi. C’est une question à laquelle nous devons répondre personnellement et collectivement en tant qu’église. Nous sommes les Élie des temps modernes, avec un message qui doit atteindre le monde. Malheureusement, Élie avait supplié Dieu de lui ôter la vie lors de la poursuite de Jézabel, la seule personne qui aurait volontiers pris sa vie. Et Dieu aurait pu répondre à sa prière en le laissant mourir dans le désert, mais au contraire, plus tard il amena Élie au ciel sans qu’il n’ait connu la mort. Un jour, bientôt, le message des Trois Anges triomphera et tous ceux qui auront résisté fidèlement triompheront avec lui. Dieu a encore des fidèles là-bas, alors pourquoi sommes-nous cachés dans notre grotte à ne rien faire ?

Charissa Fong
Étudiante diplomé
Sydney, Australie

Traduction : Mickaël Bonnefond

Commentaires

Pas de commentaire

RSS
  • ngaya says on: 15 avril 2019 at 16 h 13 min

     

    1Rois 19:4

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*