Réveil et Reforme

Blog « Réveil et Réforme » de l'Église Adventiste du Septième Jour de l'île de La Réunion

Vigile matinale 20 mars

20 Mar 2017

Vous avez dit « Viennoiserie » ?

«Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait…Prenez garde, veillez et priez; car vous ne savez quand ce temps viendra. Veillez donc, car vous ne savez quand …
[ ]… ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin; Ce que je vous dis, je le dis à tous: Veillez. »
Marc 13:32a, 33, 35, 37

Comme certains parmi vous le savent déjà, l’origine du mot « viennoiserie » est attribuée par de nombreuses sources au siège de Vienne par les Turcs en 1683 (juillet-septembre).
Ces derniers assiégeaient Vienne et, une nuit, les sapeurs turcs qui essayaient de percer un tunnel sous les défenses de la capitale autrichienne furent entendus par les boulangers viennois qui travaillaient, eux, bien avant l’aube. Les boulangers donnèrent donc l’alerte, permettant ainsi d’éviter la prise de Vienne qui reçut par la suite le renfort de troupes.
En souvenir de cet évènement, les boulangers viennois furent autorisés à faire une spécialité en forme de croissant (tel celui figurant sur les drapeaux des troupes turques, de confession musulmane) qui prit, à l’étranger et en France, le nom de viennoiserie.
Certains disent d’ailleurs que c’est Marie-Antoinette (fille de l’empereur et de l’archiduchesse d’Autriche) qui aurait introduit le croissant en France, et donc la viennoiserie, à son arrivée à Versailles un peu moins d’un siècle après.

Cette anecdote nous interpelle sur le fait que nous ne devons somnoler en permanence car l’ennemi, lui, est continuellement en train d’essayer de saper nos défenses morales et spirituelles en espérant que nous nous laisserons d’abord distraire par les occupations quotidiennes puis surprendre quand il sera alors trop tard pour nous soucier réellement et efficacement de notre salut.

Attention ! Je ne suis pas en train de vous suggérer de devenir insomniaques ou paranoïaques ! Mais tant sur un plan allégorique qu’en pratique, nous sommes, nous aussi, engagés dans une guerre où nous devons choisir notre camp tous les jours et ne pas nous laisser vivre sans réfléchir (même si nous avons droit à des moments de  détente, de relaxation), ou du moins, en pensant que nos décisions sont sans conséquences et/ou que nous pouvons rester neutres.

Quoi qu’il en soit, bonne journée et …évitez l’excès de viennoiserie car les croissants au beurre, à la longue, c’est vraiment très mauvais pour les artères.

N.B : Méditation inspirée par le rappel de cette anecdote historique dans un ouvrage de méditations quotidiennes rédigées par un pasteur adventiste.

Olivier REGIS

Votre adresse lectronique ne sera pas publi. Les champs obligatoires sont marqus *

*